Morts Pour La France et cousins…

A l’occasion du centenaire de la grande guerre, la commune de Gesnes-en-Argonne, a décidé d’honorer ses poilus en organisant une exposition qui se tiendra du 3 au 13 Novembre prochain.

Dans ce cadre, j’ai réalisé une étude généalogique sur les Morts Pour La France de ce village. Mon idée était de relier ces personnes aux habitants actuels mais également de retrouver leurs descendants essaimés en France.

La méthodologie a été la suivante :
Pour chaque soldat j’ai reconstitué son ascendance patronymique, puis, à partir de plus ancien ancêtre connu j’ai établi sa descendance complète, enfin parmi celle-ci j’ai listé les personnes susceptibles d’être encore en vie aujourd’hui.

J’ai regroupé tous les descendants sur un même tableau et les ai triés par ordre alphabétique croissant ; j’ai constaté que certaines personnes apparaissaient plusieurs fois démontrant ainsi que les MPLF avaient un ancêtre commun comme le montre le schéma ci-dessous (cliquez pour plus de lisibilité) :

Lien de cousinage entre 5 soldats de Gesnes

J’ai recensé au moins une dizaine de liens différents entre les soldats avec différentes combinaisons. J’ai aussi constaté que 58% des habitants actuels cousinent avec Jules Arthur Balardelle.

Ma cousine Michèle, a mis en image ces liens, une mini biographie des MPLF et d’autres événements ayant eu lieu au village durant cette période et son travail sera exposé pendant cette manifestation.

Je vous invite donc à vous rendre à cette manifestation qui ne manquera pas d’intérêt si vous avez un lien avec Gesnes. En attendant je vous propose de lire ICI l’article paru dans l’Est Républicain d’hier.

Maintenant il ne reste plus qu’à retrouver les coordonnées des descendants (environ 400) pour les convier à venir voir ce moment important de la vie cette commune, de quoi occuper les mois à venir… 😉

Publicités

Albert Ernest SARTELET

Nait à Gesnes en Argonne le 19 Aout 1888. Il est le fils de Jean Baptiste Ernest et de Marie Mélanie BIGAUT et le second d’une fratrie de sept enfants (quatre garçons et trois filles). Il est le cousin de Pierre Elisée SARTELET, leur ancêtre commun, Jean SARTELET, originaire d’Esnes en Argonne s’est installé à Gesnes suite à son mariage avec Anne Catherine ROGE en 1819.

En 1908, domestique de culture à Gesnes il est déclaré bon pour le service militaire et il incorpore le 7 Octobre 1909 le 147ème Régiment d’Infanterie. Il est mis en disponibilité le 24 Septembre 1911 en attendant son passage dans la réserve qui intervient le 1er Octobre 1911. Est-ce après cette date qu’il épouse Alphonsine BEAULIEU ? Je n’ai pas d’information à ce sujet.

Suite à une réorganisation militaire du 15 Avril 1913 il est affecté à cette date au 165ème Régiment d’Infanterie, dans lequel il effectue une période d’exercices du 4 au 26 Septembre 1913 et qu’il rejoint le 2 Aout 1914.

Il meurt des suites de ses blessures, mais sur sa fiche matricule sa date de décès précise n’est pas indiquée, il est écrit qu’il est décédé avant le 8 Juillet 1915. En revanche sur sa fiche « Mémoire des Hommes », il est précisé qu’il est mort le 18 Septembre 1914 à l’ambulance de Montmédy (55).

Son nom figure sur le monument aux morts de Gesnes en Argonne, où son décès est transcrit le 3 Juin 1921. Je n’ai aucune information concernant son lieu d’inhumation.

Coll Personnelle

Mam Gesnes – Collection Personnelle

Pierre Elisée SARTELET

Nait à Gesnes en Argonne le 13 Novembre 1880. Il est le fils de François Magloire et de Marie Honorine LAGRELETTE et dernier d’une fratrie de cinq enfants (trois garçons et deux filles). La famille Sartelet est originaire d’Esnes en Argonne,  une branche a fait souche à Gesnes à partir de 1819.

En 1900, il habite Bras sur Meuse où il est domestique. Il passe devant le conseil de révision qui le déclare apte pour le service militaire. Il incorpore le 19ème Bataillon de Chasseurs à Pieds le 14 Novembre 1901 en tant que soldat de 2ème classe. Il est mis en disponibilité le 20 Septembre 1902 en attendant son passage dans la réserve de l’armée d’active qui a lieu le 15 Novembre 1904. Il a  obtenu son certificat de bonne conduite et  habite alors Elise dans la Marne.

Il effectue deux périodes d’exercices : la première en 1907, année de son mariage à Gesnes avec Marie Rose Beaudet (je ne luis connais pas d’enfant à ce jour mais peut-être avez vous des infos à ce sujet) et la seconde en 1910. Rappelé au service suite à la mobilisation générale il arrive le 2 Aout 1914 au 19ème Bataillon de Chasseurs à Pieds et meurt le 15 Septembre au cours de la bataille de la Marne à Mourmelon le Grand, tué à l’ennemi, à l’âge de 33 ans.

Son acte de décès est transcrit le 30 Avril 1915 à Elise où il est enterré. Son nom figure sur le monument aux morts de Gesnes et sur une plaque commémorative à Elise apposée sur le mur extérieur de la mairie.

Source Alain Girod - France Gen Web

Source Alain Girod – France Gen Web