1er Avril…

Il y a deux ans  je vous avais présenté l’origine du Poisson d’ Avril, aujourd’hui je vous propose une carte écrite le 31 Mars 1916 destinée à Maria MARTIN, cousine germaine de ma grand-mère. Mais je n’en connais pas l’auteur… d’ailleurs j’en ai retrouvé d’autres et la plupart du temps le destinataire doit identifier le nom de la personne qui a écrit la carte  ; j’ai eu beau comparer les graphologies je n’ai pas retrouvé de similitude alors pour moi le mystère reste entier… Et vous avez vous déjà reçu un poisson d’un bel (tant qu’à faire..) inconnu ?

Collection personnelle

      Collection personnelle

Oui, moi parlant à qui vous êtes
Je veux qu’on me coupe la tête
Comme je fais à ce poisson
Si vous trouvez quel est mon nom.

On ferme !

Comme je n’ai plus d’idées.. j’ai décidé de fermer ce blog à peine sorti des langes ! Adieu donc et peut-être dans une autre vie aurai-je plus d’inspiration… Merci de m’avoir lu et de m’être resté fidèle.

Bon d’accord vous l’avez compris, c’est une blague de circonstance. Je sais elle n’est pas très originale mais je n’ai jamais été très douée pour cela.

Néanmoins, c’est l’occasion pour moi de vous présenter une carte postale datée du 31 Mars 1913 dont le texte imprimé est « poissons et fleurs sont messages du cœur » et en 1913 le 1er avril était aussi un mardi !

poisson d'avril 1913 - blog

 

Mais au fait pourquoi fait-on des blagues à cette date ? J’ai trouvé une réponse dans le livre « La France en Héritage, dictionnaire encyclopédique » de Gérard BOUTET aux éditions Perrin :

Le Premier avril rappelait qu’aux temps lointains où les poissons étaient le signe de la symbolique chrétienne, l’année commençait à cette date. C’est par une ordonnance royale de 1564, Charles IX régnant, que le début de l’an fut déplacé en janvier. Par suite de ce changement, les étrennes ne se donnèrent plus qu’au jour initial de janvier et le premier avril, on ne fit plus que des félicitations, des plaisanteries aux personnes qui s’accommodaient, avec regret, du nouveau régime.

On fit mieux encore, on s’amusa à les mystifier par des cadeaux simulés ou par de faux messages et finalement, comme au mois d’avril le soleil quitte le signe zodiacal des Poissons, nos aïeux donnèrent à ces simulacres le nom de « poissons d’avril » (in Nouveau Larousse illustré en sept volumes, « Poissons d’avril », 1909).

De ces facéties, il reste l’amusante tradition des poissons en carton que l’on accroche dans le dos de ses amis, à l’insu d’iceux, et les « menteries »-dignes des pêcheurs les plus hâbleurs-que les plaisantins font croire à leur entourage. En Vendômois, ce jour-là, les boulangers proposaient des fouées en forme de poisson .

Et vous avez vous accroché des poissons au dos de vos amis ? Un collègue de travail nous a envoyé un email nous demandant de participer à un concours d’origami… N’hésitez pas à me mettre en commentaire vos poissons…