Bonne fête grand-mère !

Aujourd’hui nous fêtons les Augustine, prénom de ma grand-père paternelle dont je vous ai déjà parlé. Tous les ans plusieurs personnes de la famille lui envoyaient  une carte à cette occasion . Parmi celles-ci deux qu’elle a reçues il y a cent ans.

Collection personnelle

Collection personnelle

L’auteur de celle-ci est Jules Bonnefoy, son père adoptif, qui lui écrit à Virignin où elle passe ses vacances chez sa cousine germaine Maria Martin.

Collection personnelle

Collection personnelle

La seconde est écrite par Félicie Botton, sa tante . Cette dernière réponds à une carte qu’Augustine lui a adressée. Félicie lui conseille de bien profiter de ses vacances à Virignin et notamment de ses promenades à vélo. Elle lui conseille également d’éviter les pelles. Fait-elle allusion à sa chute en vélo qui, on le sait aujourd’hui, sera déterminante pour sa vie future ?

Cette date est aussi un anniversaire pour la famille Lallement puisque c’est celle qui marque le retour sur Lyon, en 1946. C’est la crise du logement après guerre, la maison de Vaise est vide depuis le décès de Jules Bonnefoy en 1945, alors la décision de réintégrer cette demeure parut évidente, d’autant plus que mon grand-père a fini sa carrière militaire.

Coll personnelle - environs de Limoges

Coll personnelle – environs de Limoges – 1946

L’oncle de mon père, lui envoie cette carte des environs de Limoges pour lui souhaiter un bon retour à Lyon.

Dernières nouvelles d’Antoine…

Ce lundi 12 Juin 1916, Antoine est toujours en bonne santé et espère le rester jusqu’à la délivrance… Il s’enquiert de la santé de son frère et souhaite qu’elle se soit améliorée. Il attend en retour des nouvelles de sa famille. C’est la dernière carte que je possède de lui avant…. 1918 ! Il ne le sait pas encore, bien sûr, mais dans un peu moins d’un mois il sera fait prisonnier par les Allemands à Thiaumont, ouvrage que son régiment avait reçu l’ordre de défendre. Je vous laisse aller consulter le journal du régiment pour la journée du 4 Juillet 1916 sur le site Mémoire des Hommes, journée au cours de laquelle il sera pris.

Collection personnelle

Collection personnelle

1er Avril…

Il y a deux ans  je vous avais présenté l’origine du Poisson d’ Avril, aujourd’hui je vous propose une carte écrite le 31 Mars 1916 destinée à Maria MARTIN, cousine germaine de ma grand-mère. Mais je n’en connais pas l’auteur… d’ailleurs j’en ai retrouvé d’autres et la plupart du temps le destinataire doit identifier le nom de la personne qui a écrit la carte  ; j’ai eu beau comparer les graphologies je n’ai pas retrouvé de similitude alors pour moi le mystère reste entier… Et vous avez vous déjà reçu un poisson d’un bel (tant qu’à faire..) inconnu ?

Collection personnelle

      Collection personnelle

Oui, moi parlant à qui vous êtes
Je veux qu’on me coupe la tête
Comme je fais à ce poisson
Si vous trouvez quel est mon nom.

La guerre en Champagne suite

Le 17 Février 1916 Antoine Bonnefoy écrit deux cartes postales. Il est toujours en Champagne où le temps est mauvais. Il évoque les poux, les rats, les chats et avoue en avoir « plein le dos ». Sur le front le moral des hommes n’est pas si bon que le disent les journaux et les hommes en ont assez. Il espère avoir une permission pour avoir la joie de revoir les siens mais rien n’est moins sûr. Il ajoute que de son côté cela va chauffer dans quelques temps. Nous sommes à quelques jours du début de la bataille de Verdun…