A-t-il voté ?…

En ce jour d’élection présidentielle je voudrais vous présenter une carte d’électeur retrouvée dans les archives familiales. Elle a été établie à partir de la liste électorale du 28 Février 1945.  J’en déduis qu’elle a du être faite pour les élections municipales des 29 Avril et 13 Mai 1945. Ce scrutin est le premier depuis la Libération et le premier également auquel peuvent participer les femmes.

Cette carte est celle de « pépé Bonnefoy », époux de mon arrière grand-mère paternelle, Maria Triboulet.

Sur le recto est indiqué l’adresse du bureau de vote et sur le verso les coordonnées de l’électeur ainsi que sa profession.

Mon arrière grand-père a-t-il voté ? Je n’ai aucun élément de réponse pour le premier tour mais pour le second j’ai la certitude que non puisqu’il est décédé le 7 Mai 1945, entre les deux tours, il y a tout juste soixante-douze ans.

A noter que la carte d’électeur a pris le nom de carte électorale depuis le scrutin du 12 Juin 1994.

Bon dimanche et n’oubliez pas d’aller voter 😉

Publicités

Morts Pour La France et cousins…

A l’occasion du centenaire de la grande guerre, la commune de Gesnes-en-Argonne, a décidé d’honorer ses poilus en organisant une exposition qui se tiendra du 3 au 13 Novembre prochain.

Dans ce cadre, j’ai réalisé une étude généalogique sur les Morts Pour La France de ce village. Mon idée était de relier ces personnes aux habitants actuels mais également de retrouver leurs descendants essaimés en France.

La méthodologie a été la suivante :
Pour chaque soldat j’ai reconstitué son ascendance patronymique, puis, à partir de plus ancien ancêtre connu j’ai établi sa descendance complète, enfin parmi celle-ci j’ai listé les personnes susceptibles d’être encore en vie aujourd’hui.

J’ai regroupé tous les descendants sur un même tableau et les ai triés par ordre alphabétique croissant ; j’ai constaté que certaines personnes apparaissaient plusieurs fois démontrant ainsi que les MPLF avaient un ancêtre commun comme le montre le schéma ci-dessous (cliquez pour plus de lisibilité) :

Lien de cousinage entre 5 soldats de Gesnes

J’ai recensé au moins une dizaine de liens différents entre les soldats avec différentes combinaisons. J’ai aussi constaté que 58% des habitants actuels cousinent avec Jules Arthur Balardelle.

Ma cousine Michèle, a mis en image ces liens, une mini biographie des MPLF et d’autres événements ayant eu lieu au village durant cette période et son travail sera exposé pendant cette manifestation.

Je vous invite donc à vous rendre à cette manifestation qui ne manquera pas d’intérêt si vous avez un lien avec Gesnes. En attendant je vous propose de lire ICI l’article paru dans l’Est Républicain d’hier.

Maintenant il ne reste plus qu’à retrouver les coordonnées des descendants (environ 400) pour les convier à venir voir ce moment important de la vie cette commune, de quoi occuper les mois à venir… 😉

Marquoir ancien

Marie Mélanie  Vincent naît à Jaillans (26) le 24 Janvier 1846. Elle est la sœur de  Joseph Frédéric Vincent que j’ai déjà évoqué ici  En 1857 elle habite avec ses deux frères et sa sœur et fréquente l’école du village. A cette époque les filles préparent leur future vie d’épouse accomplie et la couture fait partie de leur instruction. Elle réalise dans ce cadre un beau marquoir en couleur, brodé avec de la laine. Il est un peu abîmé par le temps mais c’est très émouvant de l’avoir retrouvé. Cela l’est d’autant plus que Marie décédera trois ans après sa réalisation, le 6 Avril 1860 à Jaillans à l’âge de 14 ans.

Collection personelle

Collection personelle

6, paire et passe…

Nous voilà arrivés au terme de l’année 2016 ; au cours de celle-ci je vous ai présenté des personnes, des lieux ayant tous un rapport avec le chiffre 6 ;  j’ai « sauté » d’une branche à l’autre parcourant plusieurs régions de France.  J’avais prévu de vous parler de Marie, Bruno, Jules et d’autres encore mais je n’ai  pu finaliser mes articles à temps, alors je les garde pour un futur proche…

En attendant, demain c’est le réveillon alors je vais me préparer à cette fête à l’aide du « Tout Lyon » de 1906…

1906-tout-lyon-001

Je vais commencer par aller chez le coiffeur, puis j’irai récupérer la robe que j’ai commandée pour l’occasion….

 

Le soir je dînerai avec des amis dans un bon restaurant et je rejoindrai au petit matin mon hôtel.

Mais dès maintenant je vous présente mes meilleurs vœux pour 2017  avec cette carte adressée à ma grand-mère Augustine, datée de décembre 1916.

Collection personnelle

Collection personnelle

Très bon réveillon à toutes et à tous et à l’année qui vient ! 🙂