Jules Arthur BALARDELLE

Nait à Gesnes en Argonne le 16 Juin 1875. Il est le fils d’Auguste et de Marie Augustine VASSART. A sa naissance la famille est composée de Sidonie née en 1865 et d’Alphonse né en 1867. Puis viendra Clémence en 1878.

Jusqu’à ses vingt ans, Jules vit à Gesnes où son père est cultivateur. La famille Balardelle est originaire des Ardennes mais une branche a fait souche dans ce village à la fin du 18ème siècle.

Il passe devant le conseil de révision en 1895 ; déclaré bon pour le service il incorpore le 150ème RI le 14 Novembre 1896 comme soldat de 2ème classe. Il obtient son certificat de bonne conduite et passe dans la diponibilité le 20 Septembre 1899 et dans la réservve le 1er Novembre de la même année.

Il effectue une période d’exercices du 29 Septembre au 26 Octobre 1902 au 150ème RI. Deux ans plus tard il se marie à Bayonville le 11 Avril avec Zélie Appoline GUILLAUME et en Mai ils s’installent tous les deux à Sivry lès Buzancy (aujourd’hui rattaché à Buzancy 08). Neuf mois plus tard, Gabrielle, leur premier enfant arrive au foyer.

En 1906 pour sa seconde période d’exercices, il est affecté au 147ème RI. Passé dans la territoriale le 1er Octobre 1909 il sera muté au 46ème RIT pour sa troisième période du 26 Mai au 3 Juin 1910.

En 1912 la famille s’agrandit avec l’arrivée de Charles. Deux ans plus tard la guerre éclate et il est mobilisé au 46ème RIT qu’il rejoint le 3 Août 1914. Le 11 Décembre 1915 il est transféré au 35ème RIT. A la date du 3 Août 1916 ce régiment se trouve dans le secteur d’Hemont-Avocourt dans la Meuse et y restera jusqu’au 16 Décembre. C’est une période dure dans un secteur où les troupes font preuve d’une ténacité, d’une endurance et d’un courage remarquables.

C’est à Avocourt, que le 19 Août 1916, Jules reçoit un éclat d’obus dans la poitrine qui entraîne son décès. Il a quarante et un ans, sa fille ainée a onze ans et son garçon en a deux.

JMO 35° RIT - Mémoire des Hommes

JMO 35° RIT – Mémoire des Hommes

Sa veuve jouit d’une pension de veuve de guerre à compter du 20 Août 1916 de 563 francs, comme c’est noté dans le JO du 5 Aout 1917. Et dans celui du 6 Décembre 1919 on peut lire ceci à son sujet : « soldat excellent tombé au champ d’honneur pour le salut de la patrie. Mort en brave. A été cité ».

Son décès est transcrit le 5 Janvier 1920 à Sivry lès Buzancy mais il repose pour l’éternité au cimetière communal de Gesnes et figure sur le monument aux morts de son village natal.

Collection personnelle

Collection personnelle

Publicités

3 réflexions sur “Jules Arthur BALARDELLE

  1. Pingback: Mort Pour La France et cousins… – Le blog d'Elisa

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s