O comme Ouvrage

Les travaux manuels étaient au programme de l’école communale. Pour les filles il fallait réaliser un marquoir : sur une grosse étamine les fillettes devaient broder les lettres de l’alphabet, les chiffres ainsi que leur nom et prénom, le tout agrémenté parfois d’un motif décoratif. Je vous présente celui de ma grand-mère Augustine Codex, qu’elle a réalisé l’année de ses sept ans.

collection personnelle

collection personnelle

 

Publicités

6 réflexions sur “O comme Ouvrage

  1. Pingback: O comme Ouvrage | Généalogie | S...

  2. Très à la mode il y a quelques années, ces marquoirs au point de croix s’arrachaient à prix d’or sur les brocantes ! Je crois que c’est Régine Deforges qui en avait une très belle collection. Et si nos grand-mères avaient su !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s